Vaccination: Entre l’indispensable précaution et l’indésirable confusion

La recrudescence épidémique actuelle de la Covid-19 observée dans plusieurs départements Français impose d’atteindre le plus rapidement possible une couverture vaccinale efficace dans l’ensemble de la population. Consciente de la nécessité d’adapter la campagne de vaccination au rythme parfois imprévisible de livraison des doses de vaccins tout en maintenant une pharmacovigilance renforcée, l’Académie nationale de médecine recommande :
– De ne pas suspendre l’utilisation d’un vaccin bénéficiant de l’AMM sur la base de
signalement d’évènements indésirables très rares dont l’incidence chez les vaccinés
n’est pas significativement supérieure à l’incidence attendue en population générale ;
– De ne pas outrepasser les avis de l’EMA au nom d’un principe de précaution qui
devrait d’abord s’appliquer au risque bien réel que constitue la Covid-19 ;
– De tout mettre en œuvre pour réduire le taux de gaspillage des doses de vaccin ;
– De renforcer les moyens du dispositif national de suivi de pharmacovigilance des
vaccins pour assurer l’évaluation clinique approfondie de chaque évènement
indésirable déclaré, avec une attention particulière pour les accidents thrombotiques ;
– De partager avec le grand public les données actualisées sur l’efficacité et l’innocuité
des vaccins anti-Covid-19 utilisés en France par une communication soutenue,
claire, transparente et non anxiogène.

Source: Académie nationale de médecine, Communiqué de presse