« Obligation » n’est pas un gros mot quand il s’agit de vacciner contre la Covid-19

En pratique, la mise en application d’une telle obligation ne pourra être instaurée que de façon progressive. C’est pourquoi l’Académie nationale de médecine recommande :

– de mettre en œuvre sans tarder le « passe vaccinal«  préconisé précédemment [1] ;

– de rendre la vaccination contre le SARS-CoV-2 exigible :

– pour l’exercice de toute activité professionnelle essentielle : conduite du gouvernement et de l’État, enseignement, services de santé [2], de sécurité et de défense (police, services d’incendie et de secours, armée), services d’approvisionnement de la population (alimentation, eau, énergie, numéraire, matériels informatiques) et autres services de la fonction publique ;

– pour l’exercice des activités professionnelles comportant un contact avec le public, notamment dans les secteurs du commerce de détail, de la restauration, de l’hôtellerie, des établissements culturels et du sport ;

– en préalable à toutes les activités comportant déplacements ou rassemblements, telles que les voyages internationaux, les cures thermales [3] ou les occupations associatives ;

– pour tous les donneurs de sang, de tissu ou d’organe ;

– pour les étudiants avant la rentrée universitaire 2021.

 

Source: Académie nationale de médecine, Communiqué de presse