Modification du schéma vaccinal contre le SARS-CoV-2 dans le nouveau contexte épidémique

La HAS considère :

  • Que l’administration d’une seconde dose pour les deux vaccins à ARNm actuellement disponibles reste indispensable pour une protection au long cours ;
  • Que l’efficacité vaccinale constatée dans les essais cliniques apparaît suffisamment élevée entre les deux doses pour envisager un espacement de l’intervalle entre ces deux doses, malgré les incertitudes non encore levées, au regard des bénéfices attendus dans les prochaines semaines en termes de couverture vaccinale des populations les plus vulnérables et des enjeux d’équité de traitement, dans le nouveau contexte épidémique.

Il apparaît donc raisonnable, de préconiser le report de la 2ème dose à 6 semaines, pour les deux vaccins à ARNm, afin d’accélérer l’administration de la première dose aux personnes les plus vulnérables, dans l’ordre de priorité préalablement établi par la HAS, sous réserve des conditions suivantes :

  • Les doses de vaccins à ARNm disponibles doivent être réservées en priorité à la vaccination des personnes de 75 ans et plus puis des personnes de 65 ans à 74 ans en commençant par ceux qui présentent des comorbidités (chez lesquelles le risque de décès lié à la COVID 19 est supérieur), selon la stratégie vaccinale établie par la HAS
  • La mise en œuvre rapide de cette modification du schéma vaccinal
  • L’utilisation de la totalité des doses disponibles des 2 vaccins à ARNm et le maintien de la capacité vaccinale y compris pendant les potentielles périodes de confinement

 

Source: HAS, Communiqué de presse