Télémédecine et soins ambulatoires : quelle éthique pour quels soins ?

Pratique médicale à distance, la télémédecine s’est considérablement développée en France. Elle se compose de cinq actes représentant des modes et finalités d’utilisation des technologies de l’information et de la communication en médecine. La téléconsultation et la télé-expertise sont entrées dans notre droit commun après une période d’expérimentation, respectivement en septembre 2018 et en février 2019.

Ses partisans voient ce nouvel abord du soin comme une réponse aux défis de notre temps tels que le vieillissement de la population, le suivi des maladies chroniques et les déserts médicaux.  Elle contribuerait également à une meilleure coordination des soins et permettrait une prise en charge au plus près du lieu de vie du patient. En outre, ce nouveau mode d’exercice de la médecine s’inscrit dans le « virage ambulatoire », annoncé  dans la loi de modernisation de notre système de santé.

Mais peut-on dire qu’il s’agit d’une autre manière de soigner et sa « modernité « est-elle gage d’une nouvelle réalité thérapeutique ?

Certains redoutent cette intrusion technologique dans la relation humaine et craignent une déshumanisation de la médecine. En effet, l’essor de la télémédecine modifie profondément le modèle relationnel classique entre le patient et le médecin. Ce changement de paradigme réarticule cette relation qui implique désormais des personnels techniques et des technologies de pointe. Quelles en sont les conséquences sur l’interaction médecin/patient ?

A l’heure où la télémédecine reste encore source de tension entre technophobie et technophilie, un cadre juridique européen souhaité par la commission européenne en 2012 dans le « plan d’action pour la santé en ligne 2012-2020 » devrait voir le jour en 2020.

L’objet de ce colloque est d’analyser les concepts directeurs de la télémédecine et de la démocratie en santé puis de dresser un état des lieux de certaines de ses applications. Cette journée croisera différents regards institutionnels, juridiques, et le vécu quotidien en tant que patient ou professionnel.

9h : Café d’accueil

9h30 : Introduction : L’innovation à l’ère du virage ambulatoire – Monsieur Philippe EL SAÏR, Directeur du CHRU de Brest

PARTIE 1 : TELEMEDECINE ET DEMOCRATIE EN SANTE

Modérateur : Benoit APOLLIS, maître de conférences, Université Rennes 1

10h : Ethique, numérique et télémédecine, Ronan Le Reun, Praticien Hospitalier, CHRU de Brest

10h25 : Télémédecine au prisme du professionnalisme : aspects déontologiques, Michel Carsin, Secrétaire général, Conseil départemental de l’ordre des médecins d’Ille et Vilaine

10h50 : PAUSE

11h10 : Télémédecine et droit, Lina WILLIATTE, avocate, vice-présidente et coordinatrice des quatre domaines de la société française de télémédecine, Lille

11h35 : La parole aux usagers, Hubert STEPHAN, membre de l’Association des Paralysés de France (APF) d’Ille et Vilaine, président du conseil d’orientation de l’EREB

12h : Discussion

 12h30 : Déjeuner : Buffet au self de Kergoat

PARTIE 2 : L’APPLICATION PRATIQUE DE LA TELEMEDECINE

 Modérateur : Bernard GAILLARD, Président CRSA Bretagne

 14h : Que risque de perdre l’Homme de l’art dans l’acte de télémédecine ?, Jean-Yves LE RESTE, médecin de soins premiers installé en médecine générale en cabinet de groupe, professeur de médecine et directeur d’équipe de l’Equipe d’Accueil SPURBO (EA 7479)

14h25 : De l’hôpital 2.0 à la santé mentale 3.0 : quelle place à la télépsychiatrie ? , Sylvie LE LANN, Psychiatre, Chef de service secteur 5, Centre Hospitalier des Pays de Morlaix

14h50 : Télédiabétologie, Christelle BOITARD, cadre de santé et Sophie HELBERT, infirmière en soins généraux, Centre Hospitalier de St Brieuc

15h15 : PAUSE

15h30 : Télédialyse, Edith KERRAND, Cadre de santé, Association ECHO, membre du conseil d’orientation de l’EREB

15h55 : Discussion

16h30 : Synthèse/clôture : Virage ambulatoire et télémédecine : quelle éthique pour quel soin ? – Cyril HAZIF-THOMAS, psychiatre, praticien hospitalier, chef du service de l’intersecteur de la personne âgée, CHRU de Brest, directeur de l’EREB

17h : Fin de la journée

MODALITES D’INSCRIPTION

Inscriptions obligatoires en ligne 

  • Pour les salariés des établissements membres de l’EREB: 60€, déjeuner compris (Liste des membres EREB 2019)
  • Pour les salariés des établissements non-membres de l’EREB; 80€, déjeuner compris
  • Pour les étudiants, gratuit

Pour le paiement, nous vous remercions de bien vouloir nous adresser un chèque à l’ordre du « trésor public » par voie postale à : EREB, Hôpital de la Cavale Blanche, CHRU Brest, Boulevard Tanguy Prigent, 29609 Brest cedex