9ème journée annuelle « accueil et éthique » : incertitude de l’accueil, accueil de l’incertitude

Au CHRU de Brest, Cavale Blanche, Salle 255

Argumentaire

La pandémie de Covid-19 a rendu toute prédiction caduque. De nos décisions quotidiennes aux décisions prises à l’échelle des politiques internationales, le monde s’est soudainement montré pétri d’incertitudes. Incertitude des savoirs, des pouvoirs, des existences… nous savons désormais que nous ne savons pas et que la maîtrise nous échappe. Dans ce contexte où les informations contradictoires et les controverses se multiplient, et où nos repères habituels se trouvent perturbés, la notion d’incertitude est très présente, majorée en ce que la confiance en l’autre est remise en cause, « qu’il s’agisse des politiques amenés à décider des mesures de contrainte ou bien, plus immédiatement, des personnes proches et de celles que l’on croise, perçues aujourd’hui comme des menaces potentielles pour la santé de tous »[1]. L’incertitude est également liée au bouleversement de notre rapport au temps, à la souffrance temporelle générée par un évènement qui dure,  dys-rythmé par des informations évolutives de jour en jour, et régulièrement pris par l’étreinte temporelle de l’urgence. Nous souffrons d’un évènement dont nous ne connaissons pas la date d’arrêt, à la fois toujours le  même et toujours différent, qui nous déstabilise individuellement et collectivement en nous confrontant à la peur. Ce contexte de crise sanitaire caractérisé pour les soignants et les établissements de santé par l’affaiblissement des structures ordinaires et stables d’action, et par le vacillement des cadres normatifs sur la base desquels se construisent habituellement les ressources d’action, rend difficile un agir clairement finalisé, d’où la place donnée à l’éthique tout au long de la crise sanitaire. Nombre de professionnels, bénévoles et proches ont à ce titre veillé au maintien de la socialité auprès des plus fragiles et à leur accueil. Il s’agira dans ce sillage de partager au cours de cette matinée,  les adaptations construites en situation, les ressources mobilisées, et l’inventivité dont ont fait preuve professionnels et proches pour maintenir la qualité de l’accueil au sein des services hospitaliers ou médico-sociaux.

[1] Jaeger, M. (2021). L’accompagnement social face à l’incertitude et à la défiance : les effets induits de la Covid‑19. Vie sociale, 33, 153-170.

Programme en cours de construction

Inscriptions