• Notre mission

    L’Espace de réflexion éthique régional de Bretagnea quatre missions définies par la loi du 6 août 2004. Missions de formation et d’information, de documentation, de rencontres et d'échanges interdisciplinaires sur les questions d'éthique dans le domaine de la santé ; participation à l'organisation de débats publics afin de promouvoir l'information et la consultation des citoyens sur les questions de bioéthique ; enfin, mission d'observatoire régional des pratiques au regard de l'éthique. Voir la convention constitutive de l'EREB Voir la liste des membres de l'EREB...

    En savoir plus

Fin de vie en france : Les affaires Vincent LAMBERT et Nicolas BONNEMAISON

Revue de presse du 20 juin au 4 juillet 2014

 

Fin de vie en France : L’affaire Vincent LAMBERT

 

La folle journée de l'affaire Vincent Lambert, Le Monde.fr, M Santé, 24 juin 2014, en ligne

+ Lire le contexte : Comprendre l'affaire Vincent Lambert en 10 questions

+ Pour comprendre les conséquences de cet arrêt, lire : Les scénarios après la décision du Conseil d'Etat

+ Lire l'intégralité des réactions : Arrêt des soins de Vincent Lambert : « Nous avons fait de notre mieux »

+ Lire l'enquête : Vincent Lambert, le prisonnier

► THOMASSET F. et BOETON M., Le Conseil d’Etat valide l’arrêt des traitements de Vincent Lambert, La Croix.com, Ethique, Médecine, 24 juin 2014, en ligne : Le Conseil d’État a confirmé mardi 24 juin la décision médicale d’arrêt des traitements de Vincent Lambert et clarifié le sens général de la loi Leonetti, en particulier la place prépondérante accordée à la volonté du patient. Cette décision, définitive en France, sera probablement suspendue jusqu’à une décision de la Cour européenne des droits de l’homme, saisie dès lundi 23 juin par les parents du patient.

La Cour européenne des droits de l’homme demande le maintien en vie de Vincent Lambert, La Croix.com, Actualité, France, 25 juin 2014, en ligne - Cette mesure d’urgence de la CEDH prise dans la soirée du mardi 24 juin n’augure pas de la décision qui sera prise au fond. Mais elle vient suspendre le jugement du Conseil d’État favorable à l’arrêt des soins.

► DEVECCHIO A. - Entretien avec Jean Leonetti : « Les affaires Lambert et Bonnemaison n'ont rien à voir avec l'euthanasie », Le Figaro.fr, Figaro Vox, Vox Société, 24 juin 2014, en ligne

► BASTIE E., Ce que révèle l'affaire Vincent Lambert des dérives de la médecine, Le Figaro.fr, Figaro Vox, Vox Société, 23 juin 2014, en ligne - A l'occasion de l'affaire Vincent Lambert, certains appellent à la légalisation de l'euthanasie, Anne-Laure BOCH (neurochirurgien et docteur en philosophie) propose une toute autre perspective : refonder une médecine qui ne cède pas aux sirènes de la technicisation à outrance mais retrouve son premier rôle, le soin dans toutes ses dimensions humaines.

Le médecin de Vincent Lambert dit subir « des pressions », Le Monde.fr, M Société, 30 juin 2014, en ligne - Eric Kariger affirme ne plus savoir s'il réussira à « tenir » face à la pression judiciaire, médiatique et aux menaces dont il dit être l'objet, rapporte lundi 30 juin France Bleu Champagne.

► AMIR-TAHMASSEB G., Vincent Lambert : le Dr Kariger décide de partir, L’union - L’Ardennais, Presse, Reims, 4 juillet 2014, en ligne : Le Dr Eric Kariger, médecin de Vincent Lambert, quittera ses fonctions le 1er septembre pour rejoindre le privé. Une décision notamment motivée par tout ce qui a entouré cette affaire. Mais pas seulement.

► DE MALLEVOUE D., Nouveau rebondissement dans l'affaire Vincent Lambert, Le Figaro.fr, Actualité, Société, 4 juillet 2014, en ligne : Selon Le Figaro, le Dr Kariger quittera son poste de chef de service des soins palliatifs du pôle gérontologie du CHU de Reims en septembre pour aller dans le privé, diriger une maison de retraite.

 

Fin de vie en France : L’affaire Nicolas BONNEMAISON

 

Fin de vie : l'urgentiste Nicolas Bonnemaison acquitté, Libération.fr, Société, 25 juin 2014, en ligne - Le médecin bayonnais comparaissait depuis le 11 juin devant la cour d'assises de Pau pour avoir abrégé la vie de sept patients. Il a assuré ce mercredi avoir « agi en médecin jusqu'au bout du bout ».

► CLAVREUL L. - Patrick BOUET (Président du Conseil national de l'Ordre des médecins), « Dans trois ans, le docteur Bonnemaison pourra demander le réexamen de sa radiation », Le Monde.fr, M Société, 26 juin 2014, en ligne - Cette condamnation par la chambre nationale disciplinaire de l'Ordre, sur un fait déontologique, est indépendante de l'acquittement au pénal pour le fait d'empoisonnement. Il n'y a pas d'antinomie entre ces deux décisions.

Le Dr Bonnemaison, acquitté mais radié de l'Ordre des médecins, Le Monde.fr, M Santé (avec l’AFP), 1er juillet 2014, en ligne - « Malgré la recevabilité vendredi par le Conseil d'Etat d'une requête aux fins de sursis à exécution de la radiation et d'un recours au fond en cassation, (...) la mesure de radiation reste exécutoire et donc effective dès mardi 1er juillet.», a déploré Me Arnaud Dupin.

Le parquet général fait appel de l'acquittement du Dr Bonnemaison, Libération.fr, Société (avec l’AFP), 2 juillet 2014, en ligne - « Prenant en compte l’ensemble des éléments de cette affaire, la procureure générale (Blandine Froment) auprès de la cour d’appel a estimé nécessaire de relever appel de la décision » de la cour d’assises. Lors du procès, le parquet avait requis 5 ans de prison avec sursis possible, reconnaissant toutefois que le Dr Bonnemaison n’était « pas un assassin ».

► BUI D., Procès Bonnemaison et affaire Lambert : le faux débat, Le Nouvel Observateur, Actualité, Société, 20 juin 2014, en ligne - Que ce soit dans les affaires Bonnemaison ou Lambert, on ne peut pas réellement parler d'euthanasie, puisqu'il n'y a pas eu de volonté exprimée des malades, comme ce fut le cas pour Chantal Sébire ou Vincent Humbert, qui tous deux avaient réclamé la mort.

 

Les actualités

Toutes les actualités

À noter

Voir toutes les notes